Vacances et “digital detox”

Le sevrage numérique n’est à mon avis pas un phénomène de mode, c’est juste très bénéfique et souvent nécessaire… Je ne pensais pas en avoir spécialement besoin, parce que je sors très souvent sans mon téléphone, je l’éteins la nuit, j’ai longtemps eu des vieux portables sans accès Internet (exprès, car je savais que je risquais de devenir accro…) et je n’ai jamais pris la 4G illimitée. Et pendant des années lorsque je partais en vacances, j’en profitais pour me déconnecter totalement des écrans quels qu’ils soient.

Cependant il se trouve que depuis plus d’un an, en commençant à publier plus régulièrement sur Instagram et pour diverses autres raisons je suis devenue plus dépendante d’Internet, chose que je voulais absolument éviter. Jusque là j’allais peu sur les réseaux sociaux, mon activité de webmaster me faisait déjà passer beaucoup (trop) de temps sur les écrans. Or ces derniers temps j’avais au contraire tendance à me connecter, notamment à Instagram, à n’importe quel moment de la journée, même en famille ou avec des amis… Pas bon !

Digital detox pendant les vacances, comment se sevrer des écrans
Au dodo, les écrans.

Il y avait donc longtemps que je n’avais pas fait de longue déconnexion. Du coup ça m’a fait vraiment bizarre au début, cette semaine d’août où je suis partie en famille en région parisienne, dans des lieux où je n’avais pas encore enregistré l’accès Wifi sur mon smartphone. C’était aussi ma vraie semaine de vacances, je n’avais donc pas emmené non plus mon ordinateur. Alors je me suis dit que c’était l’occasion de reprendre les bonnes habitudes, j’avais même coupé la fonction Wifi pour ne pas être tentée. Mon téléphone ne servait qu’à communiquer par textos ou appels et uniquement si nécessaire.

Les premiers jours ça a été un peu dur : j’avais encore le réflexe d’ouvrir Instagram ou ma boîte mail, c’est dingue comme on peut vite devenir accro… Ensuite j’ai ressenti les bienfaits de cette coupure et je me suis complètement détendue, je n’y pensais même plus. Et pourtant une semaine ce n’est pas beaucoup. Pour ma part c’est une bonne option, car si je fais plus, la masse de mails et de nouveaux posts qui m’attendrait à mon retour me découragerait d’avance !

En tous cas je ne pensais pas arriver à tenir la semaine que je m’étais fixée, mais mon téléphone ayant décidé de rendre l’âme à ce moment-là, je me suis retrouvée coupée du monde numérique que je le veuille ou non. Un mal pour un bien, peut-être…

Bilan de ma digital detox

Après une semaine de visites parisiennes et d’immersion dans Disneyland (rien de tel pour se sentir hors du monde !!), totalement déconnectée d’Internet, j’en vois les bienfaits immédiats. Qui ne dureront peut-être pas, d’où la nécessité de couper régulièrement. La semaine suivant mon retour, j’oubliais même d’ouvrir mes réseaux habituels, ce n’était plus du tout un réflexe et vraiment ça fait tout drôle… En étant moins sur les écrans, je vagabonde davantage dans mes pensées, mais aussi je profite mieux de l’instant présent, de ce que je suis en train de vivre ou faire, je récolte des idées pour de futurs dessins, et au passage, je repose mes yeux !! Et moi qui ai tendance à être un peu speed et à trop remplir mes journées, ces pauses m’aident à tendre vers une organisation plus “slow”.

En me déconnectant des écrans, j’ai l’impression de mieux me reconnecter à moi-même, à mon environnement et aux autres. Et en retrouvant le monde virtuel, j’en apprécie d’autant plus les avantages et les liens précieux qui s’y trouvent. Tout est une question de dosage…

Se reconnecter à soi-même

Mes “trucs” pour mieux équilibrer mon rapport aux écrans

  • Désactiver les notifications liées aux réseaux sociaux.
  • Ne pas avoir son téléphone dans sa poche.
  • En vacances lorsqu’on a un petit moment de libre, prendre un livre plutôt que le téléphone.
  • Limiter l’accès à Internet sur le smartphone : en ce qui me concerne, pas de 4G illimitée. Mais on peut aussi désactiver le Wifi à certains moments de la journée ou pendant les vacances en-dehors de chez soi par exemple. La tentation est forte de réactiver l’accès, mais ça fait tellement de bien de s’en passer de temps en temps ! Au moins pendant certaines vacances, je m’oblige à nouveau à ne pas chercher l’accès Wifi et à ne pas activer la 4G, sauf nécessité absolue.

Mes progrès à faire au quotidien lorsque j’utilise les écrans, pour que le sevrage soit moins compliqué, voire moins nécessaire :

  • Laisser le smartphone de côté lorsque je suis en famille ou avec des amis, pour être complètement avec eux et pas à moitié sur deux activités. Je constate que j’y arrive beaucoup mieux après un bon sevrage numérique.
  • Arrêter d’ouvrir des onglets Facebook et Instagram lorsque je travaille (oui, je fais souvent plusieurs choses à la fois… pas génial pour la concentration.)
  • Ne pas se connecter aux réseaux sociaux après une certaine heure le soir.
  • Et sûrement d’autres choses !

A mon sens, la meilleure habitude serait de réussir à intégrer ces phases de digital detox dans le quotidien et à s’autoriser à être plus souvent injoignable, ne serait-ce que quelques heures : on me dit très réactive, parce que je réponds souvent aux messages très rapidement, qu’ils soient professionnels ou personnels. J’essaye de plus en plus de différer mes réponses selon leur priorité, qui est d’ailleurs tout à fait subjective : je peux juger qu’un message personnel est plus important qu’une demande de devis, par exemple.

Et vous, ressentez-vous le besoin de vous sevrer des écrans de temps en temps ? N’hésitez pas à partager vos témoignages, expériences et astuces !

Pour un bon équilibre dans l'utilisation des écrans
La newsletter des dessins de la lutine

Abonnez-vous et recevez en cadeau un lot de 5 marque-pages illustrés à imprimer !

Oxygène, dessin noir et blanc Lysiane Binet

Avec cette newsletter mensuelle vous recevrez mes actualités (expos, projets en cours dont l'avancée de ma bande dessinée), réflexions publiées sur le blog, nouveautés, contenus gratuits et autres surprises.

Je ne spamme pas ! Consultez ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

0
Panier
  • Le panier est vide.